Le processus de publication

La publication d’un livre est un travail d’équipe. Du moins, ça a longtemps été le cas. L’auteur ne pouvait pas se lancer seul dans la rédaction, l’édition, la publication et la commercialisation de son œuvre par ses moyens seuls. C’était une entreprise onéreuse qui supposait la participation d’investisseurs disposant souvent, d’un réseau de distribution préexistant.

Le processus traditionnel

La publication traditionnelle s’organisait de la façon suivante. D’abord, l’auteur devait produire un manuscrit qui serait ensuite soumis à une maison d’édition. La maison d’édition, si le manuscrit lui convenait, pouvait alors prendre en charge la publication du livre. Dans certains cas, elle peut même négocier de nouveaux volumes avec ledit auteur.

Une fois le manuscrit accepté, la maison d’édition procédera à l’édition à proprement parler. Les modifications seront ensuite transmises à l’auteur qui aura la charge de les intégrer ou de les refuser. Le dernier jet est enfin communiqué à la maison d’édition qui transmettra à son tour à l’imprimeur. Ce dernier, de concert avec l’illustrateur, procédera à la création du livre sous son format commercialisable.

Enfin, le livre sera transmis aux points de vente du réseau de distribution : kiosques, librairies, boutiques diverses, etc. Tel était, de façon simplifiée, le processus de publication d’une œuvre littéraire. Mais de nos jours, il est possible de se lancer dans la publication d’un livre depuis sa maison, en profitant d’internet.

La publication 2.0

De nos jours, il existe de nombreuses plateformes sur internet qui se spécialisent dans la publication indépendante d’œuvres littéraires. En effet, la publication indépendante intéresse pour de nombreuses raisons. L’auteur est libre d’organiser son calendrier comme bon lui semble. Il est moins contraint par les échéances qui lui imposent les maisons d’édition. D’autre part, l’auteur parvient à bénéficier d’une plus grande part des revenus. Et il préserve la jouissance complète de la propriété intellectuelle de son œuvre. Des droits qui peuvent parfois être cédés aux maisons d’édition dans le schéma traditionnel.

L’inconvénient d’une publication indépendante, est que l’auteur ne jouit pas du mécanisme de commercialisation, de marketing et de distribution préexistant de l’éditeur ou du publiciste. Cela dit, cet inconvénient est quelque peu mitigé par la portée transfrontalière dont internet dispose. Un auteur indépendant a donc la possibilité de voir son œuvre devenir « virale », s’il parvient à en organiser le marketing efficacement.

Laisser un commentaire

Your e-mail will not be published. All required Fields are marked